Les Goristes — Grésil songtekst en vertaling

De pagina bevat de songtekst en de Nederlandse vertaling voor het nummer "Grésil" van Les Goristes.

Songteksten

Grésil, grésil, grésil, tu tombes à Brest, tu nous embêtes toute l’année
Grésil, grésil, grésil, tu nous transperces dans les averses, les giboulées
Les giboulées au cours Dajot, au port de co
Tu nous mitrailles et tous on taille dans les bistrots
Grésil, grésil, grésil, tu tombes à Brest, tu nous embêtes toute l’année
Janvier, février, mars tu tombes en pluies éparses et tu verglaces
Avril, mai, juin, juillet place aux orages d'été et giboulées
D’août à décembre tu nous mitrailles, tu nous grenailles en grains serrés
Tu tortures nos riflards, tu mènes ton chambard toute l’année
Grésil, grésil, grésil, tu tombes à Brest, tu nous embêtes toute l’année
Nos rues au mois d’avril ont la blancheur persil grâce au grésil
Et on devient fébrile dans nos automobiles sur le grésil
Les routes deviennent fêtes foraines, on glisse, on freine, on se cabosse
On glisse sur les trottoirs, comme à la patinoire on s’fait des bosses
Grésil, grésil, grésil, tu tombes à Brest tu nous embêtes toute l’année
Tu tombes sur nos carreaux en rythmant le tempo d’une salsa
Y a pas d' carioca ni d'école de samba chez les brestois
Chez nous les danses qui dépotent, valses, gavottes, pachpi, andro
Plus bombardes que congas, plus binious qu' maracas et «mad pell ‘zo»
Grésil, grésil, grésil, tu tombes à Brest tu nous embêtes toute l’année
Pour oublier tes transes on trouve Recouvrance dans nos bistrots
Maxillaires en cadence, on se remplit la panse dans nos restos
En tête à tête sous la couette on galipette, bête à deux dos
Dans ces plaisirs on biche, du grésil on s’en fiche et tout est beau
Grésil, grésil, grésil, tu tombes à Brest tu nous embêtes toute l’année
Grésil, grésil, grésil, tombe en tempête sur d’autres têtes, d’autres imbéciles
Grésil, grésil, grésil, quitte donc Brest, va faire la fête, va au Brésil !
Va au Brésil, va à Rio de Janeiro
Au carnaval tout l' monde dansera sur ton tempo
Grésil, grésil, grésil, quitte donc Brest, va faire la fête va au Brésil

Songtekstvertaling

Sizzle, sizzle, sizzle, je valt in Brest, je irriteert ons het hele jaar
Sizzle, sizzle, sizzle, je doorboort ons in de Douches, de ingewanden
De giboules bij de cours Dajot, in de haven van co
Je schiet ons neer en we hakken allemaal in de bistro ' s.
Sizzle, sizzle, sizzle, je valt in Brest, je irriteert ons het hele jaar
Januari, februari, maart u valt in verspreide regens en u afbrokkelt
April, mei, juni, juli plaats voor de zomer onweersbuien en ingewanden
Van augustus tot December schiet je ons neer.
Je martelt onze flarden, je leidt je kont het hele jaar door
Sizzle, sizzle, sizzle, je valt in Brest, je irriteert ons het hele jaar
Onze straten in April hebben de witte persil dankzij de zandsteen
En we krijgen koorts in onze auto ' s op de zandsteen.
De wegen worden Kermisterreinen, we glijden, we remmen, we rommelen
We glijden op de stoep, net als in de ijsbaan we krijgen hobbels
Sizzle, sizzle, sizzle, je valt in Brest je irriteert ons het hele jaar
Je valt op onze tegels ritme het tempo van een salsa
Er is geen carioca of samba school in de brestois
Op ons de dansen die depotent, walsen, gavottes, pachpi, andro
Meer bommen dan conga 's, meer binious dan maracas en "mad pell' zo»
Sizzle, sizzle, sizzle, je valt in Brest je irriteert ons het hele jaar
Om je trances te vergeten, vinden we herstel in onze bistro ' s.
Maxillaries in cadence, we vullen onze buik in onze restaurants
Hoofd tegen hoofd onder het dekbed we gallipette, beest met twee ruggen
In deze geneugten roest, zandsteen we geven er niet om en alles is mooi
Sizzle, sizzle, sizzle, je valt in Brest je irriteert ons het hele jaar
Sizzle, sizzle, sizzle, valt in een storm op andere hoofden, andere dwazen
Sizzle, sizzle, sizzle, dus verlaat Brest, Ga feesten, ga naar Brazilië !
Ga naar Brazilië, Ga naar Rio de Janeiro
Op de kermis zal iedereen dansen op je tempo.
Sizzle, sizzle, sizzle, dus verlaat Brest, Ga feesten naar Brazilië